Pratiques sexuelle

Le sexe procure du plaisir. Le sexe est bon pour la santé. Le sexe crée des liens. Le sexe fait partie de la vie. Mais attention: le sexe comporte aussi des risques. C’est pourquoi il est important que tu t’informes et saches comment te protéger et protéger tes partenaires. Peu importe qu’il s’agisse d’un rapport unique et anonyme, de rapports occasionnels avec un ou plusieurs partenaires réguliers ou de rapports dans le cadre d’un couple stable avec «son grand amour». Celui qui sait comment se protéger y gagne.

gschpænli unterhose ©photocase.de
©gschpænli/photocase.de
Pénétration anale

Par pénétration anale, on entend ici la pénétration du pénis du partenaire insertif («actif») dans l’anus du partenaire réceptif («passif»). Pour de nombreux gays, les rapports anaux sont une pratique sexuelle importante. Les cellules nerveuses dans la région anale et la prostate sont hautement sensibles et procurent au partenaire réceptif des sensations intenses. La pénétration peut cependant aussi être douloureuse si le partenaire réceptif est crispé et que les muscles ne sont pas suffisamment détendus. C’est pourquoi il ne faut jamais forcer la pénétration.

Les hommes peuvent d’avantage apprécier l’un ou l’autre rôle ou bien les deux (on les dit alors «versatiles»). Cela peut rester table ou bien évoluer tout au long de la vie.

Chez les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes, les rapports anaux non protégés constituent le principal risque de transmission du VIH. Les règles du safer sex offrent une protection efficace et fiable. Protège-toi ainsi que tes partenaires en utilisant systématiquement un préservatif lors de toutes les pénétrations, que tu sois insertif («actif») ou réceptif («passif»), qu’il y ait ou non d’éjaculation.


Fellation

La fellation est non seulement un acte sensuel, mais permet aussi d’alterner les plaisirs. On peut ainsi recevoir ou donner une fellation, ou les deux en même temps.

Une fellation sans éjaculation dans la bouche ne comporte aucun risque de contamination par le VIH. Le liquide pré-éjaculatoire est lui aussi sans danger. Les muqueuses dans la bouche forment une sorte de barrière contre les virus, les bactéries, etc. Elles sécrètent la salive et ne sont pas là pour absorber quoi que ce soit (contrairement à la muqueuse intestinale qui a notamment pour mission d’absorber les liquides dans le corps). La salive contient en outre des éléments qui détériorent le virus.

Toutefois, si le pénis pénètre profondément dans la gorge («deepthroat»), il existe un risque théorique de contamination par le VIH, étant donné que la muqueuse du pharynx, plus sensible, ne sécrète pas de salive. Si tu veux éviter tout risque, utilise un préservatif.

En cas d’accident, ne pas avaler le sperme, mais le recracher. Se rincer ensuite la bouche, puis recracher à nouveau. Ne pas se laver les dents après! N’hésite pas à demander conseil. Tu trouveras des adresses ici.

Recevoir une fellation est sans danger

Plusieurs infections sexuellement transmissibles (IST) peuvent se transmettre lors de la pratique de la fellation. En cas de partenaires sexuels nombreux, il est recommandé de se faire vacciner contre l’hépatite A et B, et d’effectuer au moins deux fois par an un dépistage du VIH, de la syphilis, de la gonorrhée et de la chlamydia.

Chem sex

Chem sex est le terme utilisé pour désigner le sexe sous l’influence de substances
(«drogues»). Les personnes le pratiquant recherchent un effet intensifiant ou désinhibant et à accroître les performances sexuelles. Les poppers (substances liquides très volatiles) sont ainsi largement répandus parmi les hommes ayant des rapports avec des hommes. D’autres substances, telles que kétamine, cocaïne, ecstasy, GHB/GBL, stimulants érectiles (viagra ©, cyalis ©) ou méthamphétamine (crystal) sont aussi consommées dans différents milieux lors de rapports sexuels. Mais attention, la consommation simultanée de plusieurs substances peut avoir des effets secondaires graves et totalement imprévisibles. Quiconque souhaite consommer des substances lors de pratiques sexuelles doit au préalable s’informer afin de réduire les risques à un minimum.

Problèmes d’érection

Les dysfonctions érectiles ont des origines multiples et peuvent survenir avec ou sans préservatif. Les hommes qui réussissent à avoir une érection en se masturbant ne présentent à ce niveau-là aucun trouble physique. Ceux qui n’y parviennent pas de cette manière pourraient par contre présenter un dysfonctionnement érectile d’origine physiologique ou lié au stress. Il est conseillé de consulter une médecin pour exclure une cause physique. Si ce n’était pas le cas, une visite chez un psychologue pourra ensuite être recommandée pour explorer une origine psychique.

Un ou deux verres d’alcool peuvent atténuer la peur de l’échec et permettre de se détendre pour de meilleurs rapports sexuels. Mais attention avec l’alcool, car une consommation excessive peut entraîner des troubles de l’érection.

Les anneaux péniens ou cockrings qui se placent à la base de la verge en enserrant les testicules empêchent le sang dans le pénis de refluer. L’érection peut ainsi être prolongée. Les anneaux en latex sont les plus appropriés. Il ne faut toutefois pas en abuser, une congestion sanguine trop longue peut endommager les vaisseaux.

Des médicaments comme le Viagra© ou le Cialis© peuvent aussi être. La consommation simultanée de poppers et de Viagra© ou le Cialis© peut entraîner des accidents cardio-vasculaires parfois fatals. En outre, il est fortement déconseillé de commander du Viagra sur Internet, car on ne sait pas ce que le médicament contient. Mieux vaut se rendre chez une médecin ou dans un Checkpoint pour se faire conseiller. Il ne faut pas en avoir honte, cela arrive à beaucoup d’hommes.


Sexe anonyme

Le sexe anonyme peut être génial et très excitant. Il s’agit souvent de rapports rapides, sans complication ni engagement. Mais dans ce genre de situation aussi, on peut agir de manière responsable et pratiquer le safer sex. En pensant p. ex. aux préservatifs et aux lubrifiants. De nombreux établissements, où il est possible d’avoir des relations sexuelles sur place, en proposent d’ailleurs gratuitement. Les endroits privilégiés pour le sexe anonyme sont les saunas, les darkrooms, les sex-clubs, les cinémas porno ou les lieux de rencontre, comme les parcs ou les toilettes publiques. Le sexe anonyme se pratique aussi lors de sex-partys privées. Pour chaque rapport, il est essentiel de changer de préservatif, d’utiliser de nouveaux gants de fisting et son propre lubrifiant. Cela vaut aussi pour les sex-toys.

Le sexe entre amis

Certains hommes ont un réseau de partenaires sexuels avec lesquels ils ont régulièrement des rapports. La plupart du temps, ces hommes connaissent le statut VIH de leurs partenaires et se mettent d’accord pour pratiquer ou non le safer sex. Cela fonctionne bien lorsque l’on se connaît et que l’on se fait confiance. Mais si l’un d’entre eux contracte le VIH, le virus IH peut se propager très vite sans que personne ne le remarque. Car durant la phase de primo-infection, soit peu de temps après la contamination, la charge virale dans le sang est particulièrement élevée et le risque de contagion peut être multiplié par cent. Pour ne prendre aucun risque, mieux vaut donc appliquer les règles du safer sex, même avec son réseau de connaissances.

Le sexe au sein de la relation

Au début d’une relation, les sentiments sont souvent très forts et le safer sex passe parfois au second plan. Si tu as trouvé un nouvel amour et que tu souhaites avoir des rapports sexuels non protégés, tu devrais te rendre avec ton partenaire dans un checkpoint afin de faire ensemble un test VIH. Au fil du temps, vous saurez si vous privilégiez une relation basée sur la fidélité ou sexuellement plus libre. Peu importe l’option choisie, elle doit vous convenir à tous les deux. Ce qui compte ici, c’est de discuter ensemble de vos besoins et de vos conceptions morales. Car les risques de transmission du VIH sont aussi particulièrement élevés au sein de relations basées sur une fidélité supposée. Se parler ouvertement tout en définissant des règles et des obligations peut constituer une solution et renforcer la confiance dans la relation.