Médicaments

Un traitement antirétroviral (TAR) contre le VIH comprend plusieurs médicaments de différentes classes. Chaque classe de médicaments contre le VIH a une action spécifique:

  • Afin que le virus puisse pénétrer dans une cellule CD4, il doit se fixer à un point précis de la cellule (récepteur CCR5).
    Certains médicaments occupent ces points d’ancrage. Ils appartiennent à la classe des inhibiteurs d’entrée.
  • Durant la deuxième étape, le virus fusionne avec la cellule et fait ainsi pénétrer son propre patrimoine génétique à l’intérieur de la cellule. Ce processus est entravé par les médicaments de la classe des inhibiteurs de fusion.
  • Une fois que le patrimoine génétique du virus a pénétré dans la cellule, une substance chimique spécifique commence aussitôt à transposer l’ARN du virus en ADN compatible avec celui de la cellule hôte. Ce processus est interrompu par les inhibiteurs de la transcriptase inverse.
  • Afin que la cellule puisse fabriquer de nouveaux virus, l’ADN du virus doit être intégrée au patrimoine génétique de la cellule. Les médicaments de la classe des inhibiteurs de l’intégrase bloquent ce processus.
  • L’intégration du patrimoine génétique du virus dans celui de la cellule amène celle-ci à produire des composants viraux. Ce processus peut être paralysé par les médicaments de la classe des inhibiteurs de protéase.

Ensuite, les différents composants s’assemblent pour constituer de nouveaux virus. Une fois que les composants sont produits, il n’est plus possible de stopper la formation de nouveaux virus avec les médicaments disponibles à ce jour.

Brochures:
«Médicaments anti-VIH»: télécharger le PDF
«Aperçu des médicaments antirétroviraux»: télécharger le PDF