Modes de transmission du VIH

Dans la vie quotidienne en collectivité, il n’y a aucun risque de transmission du VIH. Pour qu’une transmission ait lieu, il faut non seulement un liquide contenant du virus (p. ex. le sang ou le sperme), mais aussi une porte d’entrée permettant au virus de pénétrer dans l’organisme.

Le virus IH ne se transmet pas:

  • en se serrant la main, en s’enlaçant, en s’embrassant avec la langue, en se caressant,
  • en mangeant dans la même assiette ou en buvant dans le même verre,
  • en toussant ou en éternuant,
  • en allant aux toilettes, à la piscine ou au sauna,
  • en travaillant et/ou en vivant ensemble,
  • en s’occupant ou en soignant des personnes séropositives / atteintes du sida.

Le VIH peut se transmettre:

  • lors de pénétration d’un pénis dans un vagin ou un anus sans préservatif, en avalant du sperme ou du sang menstruel,
  • lors de la consommation de drogues par voie intraveineuse avec échange entre différentes personnes de seringues et/ou d’autres accessoires d’injection,
  • pendant la grossesse, à l’accouchement ou lors de l’allaitement.

Dans de nombreux pays dont sont originaires des personnes en situation de migration (en Afrique sub-saharienne en particulier), d’autres modes de transmission sont possibles, par exemple par l’intermédiaire de produits sanguins non contrôlés, de seringues non stériles utilisées lors de traitements médicaux ou d’instruments non stériles utilisés pour la circoncision ou de l’excision.

Brochure «Vivre avec le VIH – L'essentiel après le diagnostic»: commander / télécharger le PDF