VIH et autres infections sexuellement transmissibles (IST)

Les infections sexuellement transmissibles (IST) sont dues à des agents pathogènes (virus, bactéries ou champignons) qui se transmettent principalement par voie sexuelle. Parmi les IST les plus connues et les plus répandues figurent (outre le VIH) la chlamydiose, la gonorrhée (blennorragie), la syphilis, l’herpès et les verrues génitales /condylomes acuminés.

Pour les personnes séropositives, les IST ont une importance particulière. En effet, le VIH se transmet plus facilement par voie sexuelle lorsque l’une des partenaires a une IST. La plupart des IST entraînent des inflammations des muqueuses (anales, génitale, buccales) qui constituent des portes d’entrée et de sortie idéales pour le VIH.

Par ailleurs, les IST ont souvent des conséquences plus graves pour les personnes séropositives que pour les personnes non porteuses du VIH. C’est notamment le cas pour l’hépatite C, la syphilis, la chlamydia, l’herpès ou une infection par le papillomavirus humain (HPV),. Les thérapies contre les IST doivent être coordonnées avec les traitements anti-VIH. Certaines IST (chlamydia, candida) nécessitent en outre une durée de traitement plus longue chez les personnes séropositives au VIH.

En cas de diagnostic pour une IST, il est important que les partenaires soient informées afin de pouvoir profiter d’un dépistage et/ou d’un traitement.