Soutien psychologique

Le diagnostic d’une infection au VIH donne souvent lieu à de grandes difficultés psychologiques et sociales. Celles-ci peuvent provoquer des crises existentielles, ainsi que des états anxieux et des dépressions. Si les accès de déprime normaux finissent la plupart du temps par disparaître d’eux-mêmes, les atteintes psychologiques qui s’installent dans la durée doivent faire l’objet d’un traitement.

Toute personne présentant depuis longtemps un ou plusieurs des symptômes suivants devrait en parler à son médecin:

  • Abattement
  • Manque de motivation et difficulté à prendre des décisions
  • Problèmes de concentration
  • Sentiments de culpabilité et d’infériorité
  • Troubles du sommeil
  • Anxiété
  • Irritabilité

Chercher de l’aide auprès de professionnels n’est pas un aveu de faiblesse ou d’impuissance. Cela montre au contraire une volonté de changer les choses et permet de surmonter les pensées et les sentiments négatifs.

Les antennes régionales de l'Aide Suisse contre le Sida ou un checkpoint peuvent t’aider à trouver un thérapeute qui t’offrira une prise en charge appropriée.