Santé psychique

Différentes études montrent que les hommes gays, bi et les autres hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) présentent d’avantage de difficultés psychiques que la moyenne.

photocase id 290636
© simon thon/photocase

Les troubles les plus fréquents, tels que stress, états anxieux, dépressions, voire tendances suicidaires s’expliquent entre autres par des situations de plus grande vulnérabilité. Un parcours identitaire depuis la découverte d’une orientation sexuelle minoritaire jusqu’au coming out dans un contexte où les discriminations et les injonctions sociales sont présentes n’est pas sans conséquences sur le bien-être. Aux problèmes psychiques peuvent s’ajouter pour certains des consommations problématiques d’alcool, de médicaments et d’autres drogues.